Une histoire de katuson !

Resident Blog

Une histoire de katuson !
2019.03.11

Allez savoir pourquoi, ces temps-ci, je suis très « katsudon ». J’ai pensé en faire moi-même à la sharhouse Myôgadani, et puis, je vous avoue que la motivation m’a manquée ! Plutôt que de cuisiner, je voulais manger, moi (rires) (il y a des jours, comme ça !).

 

Sortie à Ikebukuro


La semaine dernière, mon vœux a enfin été exaucé ! (Avouez que c’est un vœu très simple à réaliser ahah) (je suis une fille simple). Direction Ikebukuro est, pour une sortie entre amis. Ce qu’il y a de bien, à Tôkyô, c’est que la ville regorge de restaurants, de la franchise à la petite enseigne familiale, en passant par le restaurant gastronomique. Je n’oublie pas les « restaurants familiaux » comme le Saizeriya, Denny’s, Jonathan… Ils sont une bonne alternative, proposant beaucoup de choix de plats, dans des gammes de prix corrects : de quoi ravir toutes les bourses.

L’on pourrait ranger le katsudon, dans la case des plats familiaux. Et, effectivement, il fait partie de ces plats quotidiens, que l’on déguste à l’envie. Mais le katudon peut se faire précieux. Ainsi, il existe des katsudon de luxe, servis dans des restaurants prestigieux.

 

Découverte : le restaurant Matsunoya


Mon ami et moi préférons nous diriger vers une enseigne plus populaire : le Matsunoya.

Je connaissais le Matsuya, chaîne de restauration – considérée comme un fast food, au Japon, car on y mange vite (mais bien !). Mais je ne connaissais pas du tout le Matsunoya. En fait, les deux franchises appartiennent au même groupe. Leur fonctionnement est quasi-identique ; les plats proposés, en revanche, diffèrent légèrement. Ainsi, l’on ne trouve pas de katsudon au Matsuya, mais on en trouve au Matsunoya. Côté logistique, le restaurant dans lequel nous étions nous délivrait un ticket. Nous suivions l’ordre de distribution des plats sur le grand écran placé en hauteur, juste en face des cuisines. C'est un peu comme lorsque l’on se rend en mairie. Quand notre numéro est cité, c’est que notre plat est prêt !

A noter – là encore, contrairement au Matsuya – que dans notre Matsunoya d’Ikebukuro, le riz et la soupe miso étaient à volonté. Idéal pour les gros appétits, qui peuvent, à l’envie, se resservir du riz, ou de la soupe !

 

Un amour de katsudon


Cette sortie à Ikebukuro m’a permis de découvrir une nouvelle enseigne, et de réaliser mon souhait du moment : manger un katsudon ! C’était vraiment délicieux ! Décidément, la vie tokyoïte, c’est l’aventure au coin de la rue !

 

mikki-katsudon

 
Date posted :
2019.03.11
Poster :
MIKKI

Author profile

Bonjour !
Moi c'est Mikki, étudiante en japonais n_n, bloggeuse pour les épices, passionnée d'histoire, et de tout ce qui sonne "ancien". McGayver culinaire à ses heures perdues è_é!

Hi !
Nice to meet you, I'm Mikki and I study Japanese in Tokyo. I like history, and all about "old" things (LOL). I also like to test recipes, especially cakes !

始めまして、ミッキと申します。
日本語を勉強するため、日本に留学しました。歴史と料理が好きです(全然関係がありません!)。
宜しく御願い致します n_n