Sommaire sur les sharehouses

メニュー

SOCIAL ACCOUNT

  • facebook
  • twitter
  • instgram
  • google+
  • youtube
plus

Les sharehouses permettent de partager et d’échanger

Liste des résidences

Les sharehouses sont residences à louer dans lesquelles on possède sa propre chambre et dispose également d’un espace commun à partager avec les autres locataires, où l’on peut partager et échanger.
Les sharehouses sont accessibles à frais plus bas que des appartements et l’on peut y vivre à un prix raisonnable.

Les espaces communs des sharehouses incluent lounge, cuisine, salle de bain et douches. Certaines sharehouses ont un projet communautaire, où les résidents partagent un intérêt commun comme le cyclisme ou le jardinage. Que ce soit une sharehouse pour des personnes qui veulent monter leur entreprise, ou une sharehouse pour les mères célibataires avec une garderie, nous travaillons à mettre en place de nouvelles sharehouses à thêmes.

Si vous cherchez un moyen de rencontrer de nouvelles personnes et vous faire de nouveaux amis, si vous voulez plus de confort pour votre lounge ou votre cuisine par rapport à ceux d’un appartement normal, alors une sharehouse est faite pour vous ! A travers le Portail Oakhouse, nous espérons que vous trouverez la chamber qui correspond à vos besoins !

Une residence avec espaces partagés

Les espaces communs incluent lounge, cuisine, salle de bain et douches.

Lounge

Cuisine et salle à manger

Douches et bains

Toilettes

Multistudio

Salle de cinéma

Frais

Quel est le prix d’une sharehouse ?
Le loyer ne diffère pas tant que ça d’un appartement classique. Les avantages d’une sharehouse résident ailleurs :

  • Loyer
  • +
  • Caution
  • +
  • Loyer offert au propriétaire
  • +
  • Frais d’agence

Avec ces frais, un appartement classique vous couterait entre 3 et 4 mois de loyer à régler le tout premier mois.

De plus, les charges mensuelles incluent :

  • Electricité
  • +
  • Eau
  • +
  • Gaz
  • +
  • Internet
  • +
  • Frais de maintenance

Vous devrez également payer ces frais. Vous devrez également acheter des meubles ce qui augmente l’addition. La réalité est que louer un appartement classique coûte extrêmement cher.

Les sharehouses sont raisonnables

Pour faire simple, vous ne payez que le loyer et les frais d’entretien.

  • Caution, loyer offert au propriétaire et frais d’agence : 0¥
  • Pas besoin de garant
  • Entièrement équipé
  • Internet 0¥
  • Frais de réservation à ne régler qu’une seule fois
  • Transfert entre sharehouses OK
  • Contrats à partir d’un mois

Les sharehouses sont entièrement équipées, que ce soit meubles, appareils électriques,rideaux, lit, internet sans fil et tout ce dont vous avez besoin, donc vous pouvez commencer à vivre dans nos residences dès que vous le souhaitez. Si vous voulez vivre dans un autre quartier, vous pouvez également vous faire transférer dans une autre sharehouse.

Le Portail Oakhouse propose de nombreuses residences à bas prix et parfois en promotion !

Certaines maisons ont des loyers moins chers le premier mois, et elle reste toujours moins chères qu’un appartement classique.

Chambres

Il y a plusieurs types de chambres pour différents besoins. Que vous vouliez partager une chambre avec un ami, ou que vous n’ayez besoin que d’un lit pour dormir, tous les choix sont possibles. Chaque chambre a été conçue pour répondre à des besoins différents.

Chambre simple, une chamber privée équipée d’un réfrigérateur, air conditionné et d’un lit. Si vous avez besoin d’intimité et beaucoup de bagages, c’est la chambre qu’il vous faut ! (Cuisine, bains et toilettes partagés)

Chambre à partager, pour deux personnes. Le loyer est moins cher qu’une chambre simple, mais toujours plus d’intimité qu’un dortoir et plus d’espace personnel.

Dortoir, pour 4 à 8 personnes, lits superposés et casiers.

Compartiment, petite chambre privée et plus intime qu’un dortoir.

Chambre semi-privée, une chambre partagée mais partitionnée pour plus d’intimité !

Appartement, avec cuisine, salle de bains et toilettes personnelles.

Différences avec la collocation

Nous nous occupons de tout pour vous

Une collocation est un appartement loué par plusieurs personnes directement à son propriétaire. Pour les sharehouses, une agence va se charger de trouver les résidences pour vous et va se charger de l’entretien de la résidence. La gérance et l’entretien relèvent de l’agence en question. Vous pouvez donc louer votre chambre sans souci.

Les origines des sharehouses : gaijin houses

Les ’Gaijin House’ des années 90…

L'ambiance des Gaijin Houses

Il était très dur à l’époque pour un étranger au Japon de louer un appartement en dehors de quelques penthouses hors de prix. Le marché de la location au Japon a des pratiques inhabituelles pour les étrangers : caution, garants, mois de loyer offert au propriétaire. Il était dur pour les étrangers de trouver un garant, ce qui était un problème pour les étrangers vivant au Japon. Des agences de logements spécialisées pour les étrangers ont vu le jour à cette période. La plupart des locataires de ces résidences étaient étrangers, d’où le nom de ‘gaijin house’.

L'ambiance des Guest Houses

Les auberges de jeunesse des backpackers japonais

Les backpackers japonais qui ont voyage à travers le monde, en Thaïlande, Inde, Europe, Amérique du Sud ou les USA, ont découvert ces endroits appelés auberges de jeunesse dans lesquelles ils pouvaient séjourner pour longtemps et pas cher. A une époque où internet n’existait pas, ces lieux étaient un havre d’informations et de rencontres pour ces voyageurs à l’aventure.
Une fois leur voyage terminé, lorsqu’ils sont revenus au Japon, ils ont compris que les voyageurs étrangers visitant le Japon étaient confrontés au même problème. Ces backpackers ont décidé de créer des auberges de jeunesse dans lesquelles les étrangers pourraient séjourner et trouver des informations, des offres d’emploi par exemple. Le coté pratique de l’endroit a peu à peu convaincu les japonais de prendre part à cette aventure et le nombre de japonais séjournant dans les auberges de jeunesse est passé de 10% à 50%.

Mettre en place la vie en Sharehouse

Des années 2000 à nos jours

Sharehouse Premiere Sangenjaya Vue de l'extérieur

Depuis longtemps, les japonais veulent vivre dans des endroits moins chers et plus agréables à vivre, des endroits qui rassemblent des gens. Cependant, il y a également des désagréments à vivre ensemble. Depuis la fin de la guerre, la situation n’a pas changé. Beaucoup de gens ne suivaient pas les règles des résidences, les batiments étaient mal entretenus, des problèmes sont survenus entre les japonais et étrangers. Cependant, les gérants de ces maisons ont pris conscience de ces problèmes et ont fait en sorte que les mérites de ces maisons dépassent les désagréments que tout le monde connaissait. De plus en plus de japonais ont commencé à vivre dans les sharehouses.

Pourquoi les sharehouses sont elles populaires ?

Récemment, le mot share a une resonance profonde pour les gens, que ce soit sur les réseaux sociaux ou le covoiturage, et beaucoup de service ont vu le jour pour ceux qui ont besoin de simplicité. C’est dans cet esprit que les sharehouses ont connu un essor sans précédent, apparaissant dans les séries télés, journaux, magazines, programmes télés, et autres médias. Il y a également eu un changement au lendemain du Grand Tremblement de Terre de Mars 2011, après lequel les gens ont décidé de se rapprocher et de s’entraider dans un esprit de simplicité.

Egalement, beaucoup de maisons sont désertées car vétustes ; les agences immobilières ont fait beaucoup d’effort afin de rénover ces batiments et les transformer en sharehouses et de transformer ces résidences en lieux habitables, avec des meubles et des espaces en commun. Ces maisons fournissent également des choses que ces gens ne pourraient pas bénéficier s’ils vivaient seuls, comme une salle de cinéma, des salles de travail insonorisées, des cuisines spacieuses ou un studio fitness.

Quel genre de personnes vivent dans nos sharehouses ?

Nos locataires

Dans les sharehouses Oakhouse, 40% sont étrangers et 60% sont japonais. Nous avons des résidents du monde entier. C’est une opportunité de rencontrer de nouvelles personnes. Notre ratio hommes/femmes est de 50/50.

On dit qu’il existe entre 20 et 30.000 chambres dans des sharehouses à travers le Japon. La plupart des gens vivant dans ces chambres ont entre 20 et 30 ans, célibataires et travaillant, et ont déjà vécu dans des appartements auparavant. C’est justement parce qu’ils connaissent les difficultés de vivre seul que ces personnes choisissent de vivre en communauté, ce qui leur permet de rencontrer des gens, minimiser leur frais lorsqu’ils emménagent, etc… Le monde du travail a beaucoup changé, les gens se marient plus tard également, ils veulent donc profiter et vivre plus facilement. C’est pourquoi les sharehouses sont si populaires.