plus

Choisir sa sharehouse

Ces dernières années ont vu le nombre de sharehouses en augmentation constante.
Lorsque l’on s’apprête à vivre en sharehouse pour la première fois, il est possible de commettre des erreurs : voici notre guide d’introduction à la vie en sharehouse.

Liste des résidences

Choisir la bonne agence est le plus important.
Il est important de savoir que certaines agences de sharehouse sont malhonnêtes et veulent vous tromper. Visiter une résidence ne vous dira rien sur la qualité de son agence. Trois points essentiels :

1. Absence de contrat ou contrat peu clair.
2. Vitesse de la prise de contact et explications concernant les résidences.
3. Fréquence d’entretien de la residence.

1. Vérifiez toujours que vous signiez un contrat valide. Le contrat doit certifier les points suivants : durée du contrat (si le contrat a une période fixée ou juste général), règles concernant la location (séjour d’amis, famille, partenaires), frais mensuels (qui diffèrent du loyer comme les charges ou internet), pièces en commun et autres questions concernant l’infrastructure. Il est également important de demander que faire en cas d’urgence… Ce genre de problèmes sont à régler avec votre agence avant que vous ne signiez votre contrat. En tant que locataire, vous devez également faire en sorte de respecter le contrat. C’est pourquoi il est important que le contrat soit clair. Lisez bien votre contrat et faites éclaircir les points obscurs.

2. La vitesse à laquelle on répond à vos demandes est également importante. Par exemple, en cas de coupure d’électricité ou de fuite d’eau, il est nécessaire de contacter l ‘entreprise. La vitesse à laquelle l’agence vous contactera sera révélatrice de la qualité du service qui vous est procuré. Soyez donc vigilant lorsque vous contactez l’agence la première fois. Il est également important de questionner les personnes responsables de la residence à propos des règles de la maison avant que vous n’emménagiez. Ce pourrait être une source de problèmes.

3. Il est également important que l’équipe qui gère la maison visite régulièrement. Communiquer avec le staff vous permet de règler vos problèmes rapidement, en cas de conflit avec d’autres locataires par exemple. Si l’équipe vous connait, vous pourrez vivre sans souci. S’ils ne remplissent pas ces conditions, ça deviendra problématique pour vous.

Comment trouver la meilleure résidence?

Ces dernières années ont vu le nombre de sharehouses en augmentation constante.
Lorsque l’on s’apprête à vivre en sharehouse pour la première fois, il est possible de commettre des erreurs : voici notre guide d’introduction à la vie en sharehouse.

Une fois que vous avez trouvé la bonne agence, il faut trouver la bonne résidence. Il y a des tas de maisons, qui proposent des tas de choses différentes… Le processus de recherche peut vous sembler éprouvant mais c’est également amusant de voir ce que l’on peut vous proposer. Penser à ce que vous recherchez pour votre résidence et

1. Faites une liste de vos priorités.
2. Examinez les règles de la maison.
3. Visitez la maison et rencontrez les gens qui y vivent.

1. Recherchez-vous une maison unique ? Un loyer pas cher ? L’opportunité de vivre avec des gens d’autres pays ? Listez vos priorités de ce que vous cherchez dans une maison. Est-ce que vous voulez vivre en ville ou est-ce que vous préférez vivre éloigné du centre ville ? Il ya des tas de supers résidences, même s’il arrive qu’elles soient un peu éloignées du centre ou d’une station. Les frais peuvent également différer selon l’agence ou la sharehouse. Les frais peuvent être moins chers selon l’agence, mais c’est à vous de voir quelles sont vos priorités.

2. Certaines residences sont réservées aux femmes, aux mères célibataires, certaines autorisent les animaux de compagnie. Vérifiez les règles de la résidence avant d’emménager. Les hommes ne seront surement pas autorisés à passer une nuit dans la résidence si c’est une maison réservées aux femmes. Concernant la famille, est-ce qu’un membre masculin de votre famille peut vous rendre visite ? Si vous n’êtes pas au courant de ce dont vous êtes autorisés à faire, il se peut que ça joue contre vous. Être au courant de ces règles vous permet de vivre sans souci.

3. Lorsque vous avez trouvé une maison que vous aimez, il est bon d’effectuer une visite dela résidence. Quelle est l’atmosphère de la maison, quel genre de personnes vivent là… Contrairement à un appartement normal, vivre en sharehouse est l’occasion de rencontrer des gens et d’apprendre de nouvelles choses. Que vous cherchiez une maison calme ou que vous vouliez participer àdes évènements animés, ou rencontrer de nouvelles personnes, nous vous recommandons de visiter en personne la résidence qui vous plait.

Les sharehouses sont-elles dangereuses ?

Ces dernières années ont vu le nombre de sharehouses en augmentation constante.
Lorsque l’on s’apprête à vivre en sharehouse pour la première fois, il est possible de commettre des erreurs : voici notre guide d’introduction à la vie en sharehouse.

Le journal Mainichi Shinbun a publié un article sur ce genre de maisons qui a été vivement discuté parmi les propriétaires et locataires de de sharehouses.
Sharehouses : augmentation de ces maisons dangereuses et illégales

Il n’y a pas de code qui constitue un logement comme illégal mais des cas récurrents délimitent une ligne de ce qui est illégal :

Violation des règles concernant la structure du batiment et les mesures anti-incendie
Maisons reconverties en sharehouses avec de toutes petites chambres
Trop de personnes vivant dans une seule maison

Bien que ce genre de lieux posent des problems en matière de sécurité, ces maisons sont connues sous le nom de dortoir aux yeux de la loi. Cependant, en 2013, en réponse à ces problems, des mesures ont été mises en place afin d’assurer des issues de secours. Vérifiez bien que votre residence corresponde à ces standards.

Page Top