Pourquoi je continue à créer la pièce de théâtre en tant que résidant de “Sharehouse”

0

メニュー

SOCIAL ACCOUNT

  • facebook
  • instgram
  • youtube
plus

タイトル

テキスト

ボタン

注釈

OAKHOUSE KICHIJOJI 2

Interview: Yoshifumi Hagiya (Oakhouse Kichijoji 2)

Pourquoi je continue à créer la pièce de théâtre en tant que résidant de “Sharehouse”

Si c’est pour faire des activités créatives, normalement il faudrait chercher un endroit où vous pouvez être tranquilles et sule.Mais il me semble que des choses important pour l’art soit un endroit où vous pouvez être entouré par des gens qui ont des origines diverses, comme le “Sharehouse”

7èm interview de résidants d’Oakhouse. Cette fois, nous vous présentons Yoshifumi HAGIYA( Scénariste / Réalisateur), qui habite à Oakhouse Kichijoji 2. Après avoir obtenu son diplôme de recherches de biologie moléculaire à l’université Keio, il est devenu scénariste et réalisateur. Il a remporté le prix du 16e festival de théâtre de Suginami (2019) et a attiré beaucoup d'attention en tant que nouveau jeune créateur. Nous lui avons posé des questions sur sa décision de vivre dans une maison partagée plutôt que dans un appartement.

Un sharehouse est un espace où vivent des gens tous différents

Veuillez nous parler de vos travaux et activités actuels.

En plus de faire des activités comme scénariste / et réalisateur, je travaille également en tant que conteur qui écrit des nouvelles sur des produits, il y a donc principalement trois tâches en ce moment.

Le scénariste est principalement la personne qui écrit le script de la pièce. C'est le travail de décider des histoires, du cadre et des lignes d'une pièce de théâtre. Par contre le réalisateur est le travail pour réaliser de la scène en communiquant avec les acteurs.


Je suis directeur d’une troupe de théâtre dont le nom est “mooncuproof” (https://hagiya4423.wixsite.com/mooncuproof) , que j’ai formée, ainsi que le scénariste d'une troupe de théâtre “ Itabashi Fight”. Des fois je réalise la comédie musicale et dirige des acteurs.

L’exemple de jardinier vous permet de comprendre plus facilement la différence entre le scénariste et le réalisateur. En tant que le scénariste, vous décidez la position des choses comme des statues de lion. loiseau, humain etc dans le jardin.Par contre en tant que le réalisateur, vous faites de sculpture et les placez dans le jardin et surveillez en discutant avec les artistes.

Comme il y a plein de scénariste et de réalisateurs, ils ont son propre méthode , mais moi, je ne décide pas de détailles au stade de scénario. Je fais des détails en réfléchissons à une performance spécifique avec les acteurs. Certaines personnes peuvent penser que la plus grande partie du pièce de théâtre est achevée lorsque le scénario est terminé. Mais dans mon cas, même si le scénario est achevé, ce n'est qu'un 50 pourcent pour le théatre

Après achever le scénario, je me dirige vers la stade de la mise en scène, mais ma posture d’en tant que le réalisateur est de “Définir les dialogues de scénario en communiquant avec les acteurs”

Par exemple, s’il y a le texte “ c’est bon”, je discute avec les acteurs en demandant “quelle image avez vous à propos de ce texte ?” afin de comprendre leur propre image de ce texte “ C’est bon”. L’interprétation et la représentation diffèrent selon les acteurs, donc nous pouvons avoir des performances complètement différentes même avec le même scénario.

Dans le “sharehouse” où j’habite, il y a nombre de gens de différents pays, travails,goûts, expériences,gestes même de sens commun. C’est un endroit qui me stimule tous les jours.

Les expériences que j’ai vécu dans cette résidence permet d’affiner mon style de scénariste et de réalisateur.

Sharehouse est un trésor d'apprentissage en tant que scénariste et réalisateur

“Shairehouse” a qulle stimulant pour vous ?

Chacun a sa propre personnalité, de la marche à l'ouverture de la porte par exemple. La personnalité que nous pouvons remarquer par ces gestes sont vraiment importants afin d’affiner une rôle pour le théâtre. Les scénaristes et les réalisateurs doivent étudier consciencieusement ces mouvements, mais la vie dans “Shairehouse” est un endroit idéal pour cela.

Pour ceux qui habitent dans un Sharehouse, cette histoire est facile à comprendre.
Nous pouvons deviner qui est qui par les bruit de cuisine où des pas. Il devrait s'agir d'un comportement assez individuel, mais cela devient un mouvement important aux acteurs où des vocabulaires essentielles pour exprimer des gestes ainsi que des comportement qui sont notés sur le scénario.

De plus, comme je travail souvent seul, cela m’aide aussi qu’il y a toujours des interlocuteurs . Je pense que l'endroit de «si vous allez au salon il y a toujours quelqu’un avec qui vous pouvez parler quand vous en avez envie» est un environnement reconnaissant pour la santé mentale.

Nous avons entendu dire que vous habitez au dortoir de “Sharehouse”, comment se passe t il ?

Nous avons une chambre privée pour tous les résidants à part salle de séjours. salle à manger, salle de douche en commun.

La plupart des chambres privées sont pour une ou deux personnes, vous pouvez donc clairement mettres les limites entre votre espace personnel et celles partagées. Mais il y a une chambre qui est pour quatres personnes. Ça c’est le dortoir.

J’habite actuellement dans la chambre de dortoir qui est garnie de deux lits superposés. Cela est comme l’auberge de jeunesse avec trois campagnes d’une chambre.

D’ailleurs cela est souvent des gens intéressants qui choisissent le ‘sharehouse’ mais parmi eux, ceux qui choisirent le dortoir sont plutôt artistes, originaires etc . Ils stimulant mon travail de scénariste.

Je voudrais travailler avec autant de personnes que possible

Avec quels genres des acteurs travaillez-vous souvent en tant que scénariste /réalisateur?

J’ai vraiment beaucoup d’occasion de travailler avec de différentes personnes. Bien sûr qu’avec les acteurs mais aussi j’ai créé un performance en terme de mythe Shinto avec les joueur de tombeau japonais, danseurs et prêtre shinto. Comme j’aimerais bien travailler avec autant de personnes que possible, j'essaie donc de travailler avec nouvelles personnes projet par projet plutôt que de travailler uniquement avec des personnes fixes. Dissoudre une équipe une fois créée peut me manquer, mais rassembler de nouvelles équipes sur de nouveaux projets est également excitant.

J’ai entendu dire que vous auditionniez pour la troupe de “mooncuproof” dirigée par vous. Avec quels genres d'acteurs voulez-vous travailler ?

Lors des auditions, je parle souvent aux candidats en créant un lieu qui ressemble à une scène d’une pièce de théâtre. Des fois je auditionne en disposant des chaises au hasard.
Si je dis aux candidats de s'assoire sur la chaise préférée, chaque personne choisissent à la différente manière.

Lors de l'audition, il y avait une personne qui regardait dehors en s'asseyant sur une chaise près de la fenêtre qui ne me faisait pas face. Quand je lui ai demandé la raison, elle m'a répondu naturellement “parce que le ciel d'aujourd'hui est magnifique”. Plupart des gens jouent “une fausse personnage’ pour montrer mieux leurs même mais elle m’a donné l’impression qu’elle pouvait s'exprimer naturellement et honnêtement.

Même si c’est une petite theatre, il faut rassembler plein de staffs et d’acteurs qui ont leurs propres sens, propres façons d'interpréter. Cela me permet de créer une scénario plus intéressant que je n’imagine.

Pour la prochaine pièce, je voudrais faire un scénario sur le thème de la différence entres les gens avec lequel comme nous menons la vie. Il est vraiment fréquent le fait que la guerre, le terrorisme et même la différence de croyance ou façons de penser fait fendre la relation humain. Bien sur que les gens sont tous différents. Donc j'espère que cette pièce sera l’occasion de faire réfléchir à la manière de vivre avec ces différences.

Pour finir, si vous avez des aspirations futures ou des messages aux lectures, pouvons-nous les écouter ?

La raison pour laquelle j’ai décidé de vivre dans un “Sharehouse” était pour améliorer mon anglais mais uns fois que j’y ai commencé la vie, cela m’infulancait plus que je ne l'avais pensé. Il y a même des résidants qui viennent voir mon théâtre si je l’affiche dans le Sharehous . Je l’apprécie donc beaucoup.

Un réalisateur anglais qui s'appelle Peter Brook disait ‘ Pour fair du théâtre, il suffit d’avoir des gens et des imagination”. Mon but en ce moment est de créer une scénario en tirant parti des imagination diversifiées de différentes personnes pour qu’elle soit unique que je suis le seul à pouvoir créer.

Vous avez une relation précieuse avec les résidants. Nous vous souhaitons de continuer à faire de bons théâtres. Grand merci pour aujourd’hui.