Pourquoi le Japon est devenu un "endroit où rentrer", alors qu'il n'en savait rien auparavant

0

メニュー

SOCIAL ACCOUNT

  • facebook
  • instgram
  • youtube
plus

タイトル

テキスト

ボタン

注釈

OAKHOUSE KICHIJOJI 3

Interview : Marco-san (Oakhouse Kichijoji 3 )

Pourquoi le Japon est devenu un "endroit où rentrer", alors qu'il n'en savait rien auparavant

Si vous demandez à quelqu'un qui a déménagé au Japon d'un pays étranger, il y a plusieurs raisons comme 'aimer l'animation et parfois s'intéresser à la culture japonaise, mais les gens qui n'ont jamais eu de contact avec le Japon jusqu'à présent peuvent commencer à vivre au Japon vraiment par hasard comme s'ils étaient perdus.

C’est le 8em d'interview de résidents. Cette fois-ci, nous avons fait une interview à Marco Noris, qui habite actuellement à Oakhouse Kichijoji 3. Son travail l’a conduit de venir au Japon. Nous lui avons demandé quelles surprises il a eu à Tokyo et comment l’image de Tokyo a changé pour lui.

Une ville qui n'avait que l'image de pousser les gens dans un train bondé

Pour commencer, pourriez vous nous dire ce qui vous a conduit à venir au Japon ?

Je travaille actuellement sur le montage vidéo dans une entreprise à Shibuya mais avant cela, je montais des vidéos à utiliser dans les émissions de l'équipe de football AC Milan à Milan. C'était lorsque le joueur pro japonais Honda faisait également partie de cet équipe.Parce que c'était une émission en équipe uniquement, j'ai passé 8 heures chaque jour, pour faire des documentaires, des interviews de l'équipe et des nouvelles.. etc

Un jour, un ami a dit: "Je suis à la recherche d'un nouvel éditeur vidéo à Tokyo, donc si vous êtes intéressé, envoyez-moi un CV et votre portfolio." Après deux entretiens Skype, la société m'a proposé une offre: "Si vous en avez envie, venez à Tokyo et travaillez".

Bien sûr, je n’avais jamais imaginé vivre à Tokyo. Je n'aimais pas l'anime, et je me souviens du Japon quand j'étais au collège, je pensais que Tokyo était un endroit difficile en voyant la photo dans lequel les gens ont été poussée dans le train alors qu’il est déjà assez bondé.

Mais il n'y a pas beaucoup d'opportunités comme celle-ci, j'ai donc décidé d'y aller pour voir une fois.

Briser les stéréotypes de Tokyo

Quand vous êtes arrivé à Tokyo, en quoi était-elle différente de la ville à laquelle vous pensiez?

La première chose que j'ai remarquée, c'est que de nombreux étrangers venus au Japon aimaient le Japon ou avaient quelque chose à vouloir faire au Japon. Dans mon cas, au début, je n'étais pas intéressé par le Japon lui-même ni par le déménagement au Japon, donc il y a eu beaucoup de surprises après avoir commencé à y vivre.

Il y a légèrement une image stéréotypée sur les japonais qui dit: "Les Japonais aiment le travail, ils sont toujours précis à l'heure et ils font toujours des heures supplémentaires." Bien sûr, c'est vrai, mais il y a également beaucoup de gens qui ne sont pas comme ça. On dit qu’ils aiment l'animation, mais il y a aussi beaucoup de japonais qui ne sont pas intéressés par l'animation.

Le colocataire qui s’appelle Taka a été mon premier meilleur ami du Japon, il m'a fait découvrir un artiste comme Sakaguchi Shinpei.

J'ai également appris qu'il existe de délicieux plats italiens à Tokyo que je peux vous recommander en tant que véritable italien. Il y avait un magasin appelé "La Piccola Tavola" à Eifukucho. Si je n'avais pas commencé à vivre à Tokyo, mon image de Tokyo serait encore un pays où les gens sont poussé dans un train bondé.

Vous profitez de votre vie à Tokyo. Si vous avez d'autres restaurants préférés, veuillez nous faire part.

Mon endroit préféré dans le quartier est Hidamari. C'est une petite boutique comme un restaurant familial, et il se situe à la distance de marche depuis Oakhouse Kichijoji 3.
Il y a un menu du jour, parmi lequel vous pouvez choisir. C'est un plat traditionnel japonais recette maison, et quand vous le mangez, vous sentez qu'il est fait avec plein d’amour. C'est un endroit très agréable et confortable. Lorsque vous entrez dans le magasin, on vous dira peut-être: "Je suis désolé, les menus du jour sont finis", mais c'est un endroit où même cela semble attrayant.

Ma maison loin de l'Italie

Veuillez nous parler de quand vous avez commencé à vivre dans le sharehouse.


La différence entre l'italie et le Japon à propos de la façon de chercher une chambre m’a bien étonné.

En Italie, chercher une chambre vacante est comme la guerre , il est normal que nous ne pouvons pas avoir la réponse même si nous contactons l'agence immobilière . Même si une pièce disponible est finalement trouvée, elle se remplira en un instant, donc si vous trouvez une pièce qui vous convient , envoyer un e-mail de demande d'un côté sera une approche simple.

Quand j'ai trouvé le site d'Oakhouse, j’ai envoyé beaucoup de demandes de chambres qui avaient l'air bien. Dès que j'ai été contacté par Oakhouse , comme il y a eu de nombreuses demandes d'emménagement, on m'a demandé dans laquelle je voulais emménager. Je n'ai jamais imaginé que les chambres sur la page étaient toutes disponible ! lol

La bonne chose à propos d'un sharehouse est qu'il vous permet de vivre à une distance idéale des personnes avec qui vous vivez. J’ai déjà fait une fois le sharehouse en Italie, mais c’était énormément différent d’ici. Parce que je vivais dans un petit groupe de quatre ou cinq personnes, il y a eu des problèmes et même si des problèmes qui ne me concernaient pas se sont produits, j’étais forcé de m'impliquer souvent.

Le sharehouse est une pièce unique où vous pouvez garder votre espace privé et avoir le temps ainsi que le lieu pour interagir avec les autres. Le résident changera toujours à mesure que de nouvelles personnes emménageront toujours, mais maintenant je ressens cet endroit comme ma maison. Je me souviens bien que quand je suis revenu à Tokyo l'année dernière après avoir passé des vacances en Italie, je me sentais comme "Oh, c'est ma maison. Je suis de retour à la maison.".

Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez faire au Japon à l'avenir?

Au total, nous, 15 personnes, nous sommes rendus au mont Fuji avec les résidents de Oakhouse en septembre dernier. Malheureusement, le temps a mal tourné le 8 et nous n'avons pas pu atteindre le sommet.

Comme J'aime la randonnée, je vais donc réessayer l'escalade de Fuji . La prochaine fois, je voudrais aller jusqu’au sommet.

Tokyo possède de nombreuses zones uniques qui ne sont pas bien connues des touristes. Si vous voulez faire découvrir Tokyo à votre famille, ce serait bien de savoir qu'il y a non seulement des sites touristiques comme Asakusa et Ueno, mais aussi des endroits locaux plus merveilleux comme Koenji et Kichijoji.

Je comprends très bien pourquoi l'image de Marco-san au Japon a changé. Merci pour aujourd'hui!